Le carnage des invisibles

25 janvier 2012

Une fenêtre du deuxième étage luisait, alors que plus personne n’habitait là depuis sept ans.
Les Terrance avaient toujours dit qu’ils reviendraient, ce soir de juillet, en bourrant de valises le coffre du petit cabriolet.
Cette visite au lac Tao Chan ne demanderait pas plus de sept semaines d’expertises.
Mais leur maison et le chalet au bord de l’eau restèrent désespérément vides alors que les avis de recherche se multipliaient sur les devantures des magasins, sur les poteaux télégraphiques de la région.
Leur travail consistait à mesurer la nocivité de la nappe phréatique.
L’inspecteur Campbell avait juste retrouvé leurs sacs de randonnée, des chaussures de marche, des vêtements d’été.
Mais surtout cette bouteille avec un dépôt argenté dans le fond.
Il s’apprêtait à sonner au 46 de la rue déserte quand un cri accompagna le sang sur la vitre.

Romances commando

24 janvier 2012

Ils entrent dans le manoir, tous fusils dehors. Ils doivent localiser au plus vite la fiancée, avant que ses sentiments ne contaminent la ville entière.
Le commissaire Pritchett a découvert le premier corps dans une ruelle sordide. Et plus tard, le groupe d’intervention a traversé les champs parsemés de cadavres. Des fermiers décomposés, des animaux pétrifiés, pour rappeler que la jeune Sarah a refusé la demande en mariage du richissime Langford. Comme toutes les avances faites par les plus beaux partis de la région.
Thomas, l’étranger de son premier baiser, est reparti en lui volant son innocence, sa douceur. Et bien qu’amère, la timide héritière restera à jamais liée à ce voyageur. Elle ne voyait plus que lui.
Et le sergent Stikes ne revoit que la photographie sanglante du comte, son visage boursouflé, la bague qu’il tenait encore dans son écrin noir. Au moment où ils ouvrent le feu, il essaye d’ignorer cette adolescente aux yeux tristes, recroquevillée dans un coin de la chambre glaciale.

l’héritière des salons fantômes

24 janvier 2012

l'héritière des salons fantômes (mauve)

la voiture bleue/rage

24 janvier 2012

James souffle la fumée de cigarette. Le concurrent d’à coté a l’air plutôt sûr de lui. Sa gueule cassée, balafrée, comme un mur. Il lui jette un regard en coin, le défie d’affronter l’écran sonore au même moment.
Il n’est pas du genre à se défiler. Alors il y va, le pied qui fusionne avec l’accélérateur.
Ils affrontent le tournant, ce bout de ligne droite de travers et frappent la glace au même instant. L’explosion dans les oreilles est insoutenable et Jim commence à avoir du sang sur la joue. Son véhicule tremble mais il a les mains solides tandis que son adversaire dévie pour terminer sa course dans un impact d’étoiles.
Il passe la ligne. Et c’est la victoire de l’équipe Cristal. Le jeu continue.

Il aime bien ce nouveau bolide que lui a fabriqué le professeur. La suite risque d’être intéressante. La carrosserie affiche sa couleur de guerre, maintenant que les armes gardées en réserve sont autorisées. Il a gagné ce droit et il ne va pas s’en priver. La violence va redoubler dans le plateau suivant. Ses sens sont en éveil, son appétit aiguisé.
Le juge pointe la lumière dans son oeil pour tester son niveau de férocité. Il marque un total de 142 au cadran rage interne. Cela ajouté au compteur de son monstre le place en bonne position. Mais les guerriers de la route entrent dans la danse. C’est le chaos, la piste des ténèbres qu’il va devoir traverser.
Désormais, sa vie et celle de son véhicule ne font plus qu’un. Il est temps d’injecter ses émotions, ses souvenirs, directement dans le moteur.

the end of the game

23 janvier 2012

La musique s’arrête lorsque la jeune Nana Angel passe l’entrée du saloon.
Le juge Pratter éteint son cigare sur la table de jeu.
Les yeux de la délinquante et de l’homme de loi se croisent juste pendant une seconde.
Une première balle vient trouer l’as de pique qui pimentait le jeu du pervers tandis que son œil gauche est emporté par la deuxième.
Quant à la fille, sa tenue aguichante n’attire plus que le dégoût: une tache rouge commence à s’étendre sur la robe sexy.
Pas de strip-tease ce soir.

1...656667686970