Archive de la catégorie ‘Visuels/Photographies’

VINYL YOU (développement)

Lundi 7 mars 2022

2022 VINYL YOU développement (P1060076)

Premières notes et références de base, feuille manuscrite A4, il y a une dizaine d’années.
Document repris quelques semaines plus tôt pour creuser un peu tout ça: synopsis, 2 textes courts, résumé avancé, structure du récit, liste des personnages… et journal de bord.
Tous les éléments disponibles dans ce fichier PDF, avec photos, sources d’inspiration… projet en cours.

fichier pdf 2022 VINYL YOU – journal de production (non-corrigé)

2022 VINYL YOU développement (P1060057)

Michel, série de Georges Bayard
déjà à l’origine de cette idée et toujours une source d’inspiration

ci-dessous: quelques photos pour sortie repérages, essais caméra et journal vidéo, direction La Riche, 03 mars 2022.

2022.03 Vinyl You repérages [00031_ 1 (00.00.04.440)]

2022.03 Vinyl You repérages [00048_ 6 (00.07.15.880)]

2022.03 Vinyl You repérages [P1060246_ 7 (00.00.03.760)]

2022.03 Vinyl You repérages [00051_ 4 (00.01.52.200)]

Etape 6: Développement

Lundi 7 mars 2022

Etape6 - Développement (P1060282)

Une idée récente ou ancienne, des notes en plus ou moins grande quantité et parvenir à un résumé simple, un premier texte.
Voilà par quelles étapes je tente de passer à présent.
Une fois cette présentation initiale effectuée et une incursion timide dans la fiction, nourrir le projet de diverses manières: préciser le scénario, la structure, ajouter d’autres références, scènes, des extraits ou autres textes brefs.
Visualiser avec des photos, donner un visage aux protagonistes, étendre le casting. Pourquoi pas des esquisses, quelques illustrations ou concepts pour avoir une meilleure vue d’ensemble, un plan de plus en plus net.
Savoir comment sa démarre, les passages essentiels, le squelette du récit, et la possible conclusion déjà. Un fil rouge et des éléments qui m’aideront à suivre mon chemin, ne pas me perdre durant une phase de rédaction.

A ce stade, c’est encore très brut, avec un vocabulaire très basique (pauvre), des maladresses, mais le principal c’est d’obtenir un projet vivant, donner un cœur à cette machine naissante, que ça prenne corps et commencer à s’attacher suffisamment pour avoir envie de connaitre tout le déroulement, revivre encore cette intrigue en plus fort. Que l’ensemble tienne debout et en tomber déjà amoureux. 

Ci-dessus: quelques exemples de projets à divers stades, mais déjà suffisamment marquants, assez fournis, comme Revwalk en 2020 (journal créatif), ou des manuscrits jamais utilisés jusqu’à présent,  un western entre 2001 et 2003 (chemise orange), Ex-pilote (chemise bleue), Gun Princess (chemise jaune) titre pour lequel j’avais déjà publié une illustration au démarrage de mon blog, et dont voici un portrait inédit. 

Plus bas: Toujours Revwalk, et d’autres manuscrits de jeunesse comme Je suis le glaive (notes, croquis à gauche + personnage), Plan du récit 1999 Greenland (chemise verte à droite).
Dernière photo: images de référence, photos de cinéma (
The Faculty pour nom de mon héroïne inspiration), pages manuscrites/éléments de récit. 

Etape6 - Développement (P1060292)

Etape6 - Développement (P1060295A)

Vert Acide (texte1)

Samedi 5 février 2022

Emachan - Vert Acide (P1050965-A)

Des séquelles de LA LUEUR VERTE
Essai Texte 1 d’après Archive : Vert Acide

2022.02.05 Développement – 2nde tentative

Concept :
Une montagne.
Rody Proggs s’y rend pour trouver une fleur spéciale. Mais sitôt qu’il la cueille, elle change, exhalant une couleur verte de plus en plus agressive, toxique. Comme un halo radioactif.
Le compte à rebours est enclenché.
Pourra-t-il sauver sa meilleure amie ? Qu’elle absorbe ces radiations pour tuer la maladie, et empêcher cette lumière rare de couper la région, de réduire le village en poussière.

Des références :
– Trouver une espèce rare sur les sommets, comme dans Batman Begins.
– Manga Sous un rayon de soleil, communiquer avec la nature, guérir quelqu’un et la magie. Des propriétés surnaturelles.

La route a été longue, chaotique.
Roddy Briggs (?) a marché toute la sainte journée. Une sale journée.
Avec des cailloux dans les chaussures, des écorchures tout le long des jambes, le dos martyrisé.
Des heures qui n’en finissaient plus et le garçon d’à peine 16 ans s’est senti comme prisonnier dans un sablier rempli par un torrent de boue. Violenté par des nuages toujours plus noirs, des gouttes glacées comme des lances pour transpercer son gilet déjà mort.
L’hiver en avance juste pour le freiner dans sa quête.
De trouver cette fleur.
Seulement la première étape.
Et maintenant il doit redescendre une boule au ventre, des secondes qui claquent dans la tête. Les hommes du shérif ne comprendraient pas, avec juste leurs fusils aux abois et cette envie tenace de le remettre en cage le plus vite possible.
Mais avoir il doit porter cette flamme, cette phosphorescence instable qui s’échappe des pétales jusqu’à Marjo, son amie d’enfance malade.
Du fond de son lit, elle pourra aspirer cette énergie qui grandit pour les engloutir tous, la vallée entière, à quitte ou double.
Le jeune homme est prêt à tendre ses poignets aux fers carnassiers, mais pas sans avoir tout essayé auparavant.
Qu’on lui accorde juste une fin d’après-midi, ce soleil décline avec le vert acide qui grandit et bourdonne dans sa main.
Plus que quelques dizaines de kilomètres au pas de course, la faim et la douleur, avec cette lueur morbide qui vibre sous ses doigts serrés, il se rappelle presque la douceur tremblante de celle qui a tout fait pour le faire acquitter.
Avant de replonger dans l’humidité des geôles et porter le poids des fautes d’un criminel qui court toujours, il lui doit bien ça, tenter un dernier coup d’éclat pour sa petite fleur délicate.

(texte en écoutant Traumfrau par And One)

Vert Acide (miniature)

Présentation en vidéo, résumé, références…
youtu.be/7OXyJjf6hdM

Des séquelles de La Lueur Verte (Archive)

Lundi 31 janvier 2022

2022.01.31 Emachan - Archive Sélection (P1050911)

Alors voilà comment ça s’est présenté.
Je souhaitais trouver un document ancien pour bosser sur la partie « textes », faire passer de vieilles idées vers des résumés puis en format plus littéraire, récits courts.
Pour cela, je voulais un document/dossier différent de mes essais précédents en janvier, apporter un peu de nouveauté et surtout que tout soit centralisé sur un feuille.
En début d’année, j’ai effectué des tests au format synopsis, en piochant dans une vieille boîte de ma fabrication, 7fiches.
Mais aujourd’hui je veux un truc plus modeste avec toutes les entrées au même endroit, couper au plus court. Et juste faire autrement. Avec un vent de nouveauté.

2022.01.31 Emachan - Archive Sélection (P1050887A)

Après avoir regardé quelques minutes dans mes étagères, j’ai saisi une chemise cartonnée mauve, et à l’intérieur, une feuille en particulier a retenu mon attention.
10 titres ou entrées, comme un album typique avec sa tracklist, un nombre idéal, ni trop ni trop peu. Pas un document auquel je sois trop attaché avec le poids/la pression que ça peut engendrer, ni trop impersonnel, un truc dont je ne me souviendrais même pas car fait 10-20 ans plus tôt, trop rapidement.
Pile dans mes attentes, dans la zone du milieu.

2022.01.31 Emachan - Archive Sélection (P1050921A)

Je me rappelle bien cette période.
Cette page appartient à une phase dans les années 2010 où j’essayais déjà de reprendre mes vieux travaux de jeunesse inachevés.
Bien que très peu aguerri, encore très loin d’être au point et capable de maîtriser ce type d’entreprise, j’avais pris l’habitude de plonger dans mes vieux manuscrits, mes notes conséquentes des projets majeurs, et lister des mots qui pourraient servir à nommer des textes plus courts, des idées secondaires, des pistes abandonnées en route, dans l’espoir d’en faire quelque chose, déjà me diriger vers des petits recueils comme je visais en ce temps-là.
Reprises et Recueils.

J’avais fait ça un certain temps, une formule qui m’amusait puis je suis passé à autre chose.
Pour le document qui nous concerne aujourd’hui, on retrouve donc une page A4 blanche.
A mon avis une feuille qui aurait dû finir à la poubelle, sans doute pour un courrier, car au dos figure cet en-tête raturé : Tours le 9 décembre 2011. Puis plus rien.
Un brouillon, déchet…et au verso j’ai donc établi une petite liste. Avec souligné au feutre gris la mention « Quelques Titres ».

2022.01.31 Emachan - Archive sélection (P1050914A)

Concernant l’origine : comme je le disais précédemment, ce document est lui-même dérivé d’autre chose, un projet de jeunesse que j’avais développé sur plusieurs périodes, avec pas mal de matière, de notes.
Je ne vais pas m’étaler trop sur le scénario, car ça sera pour des jours meilleurs, quand je serai capable de maîtriser ce genre de gros manuscrit imparfait, mais à la toute base on avait une idée sur une poignée de phrases et portant ce nom : La Lueur Verte.

2022.01.31 Emachan - Archive Sélection (P1050890C)

La toute première fois que j’ai évoqué ce sujet, c’était au mois d’octobre 2001. Et j’avais enchaîné sur une même feuille (je bossais principalement sur papier machine dans ces années-là, écriture au stylo Reynolds ou Bic noir) trois nouvelles entrées :
- Discothèque 80
- Cicatrices
- LA LUEUR VERTE
Cette dernière étant la moins avare en détails, même si encore avec des pistes/indications très modestes, limitées en nombre.
On retrouve quand même l’essentiel, un phénomène étrange, une forêt, la brume, un secteur qui est mis en quarantaine, les militaires qui viennent prendre les commandes… Un aspect SF/Action. Invasion possible et surnaturel.
Après cette amorce, je suis revenu en mars 2003, pour étoffer considérablement tout ça, en mode script, développement. Pas mal de notes, environ 80 pages dans lesquelles j’ai essayé de creuser tout ça, structurer, apporter d’autres détails, un personnage féminin devenant le principal protagoniste….
De mars à juin, je me suis efforcé de progresser, apprendre sur comment construire une histoire. C’était très imparfait, très incomplet, mais j’en garde un excellent souvenir, et j’espère un jour replonger pour de bon dans ces éléments préparatoires afin de leur donne vie.
Cet essai assez long devait retranscrire mes passions/références de l’époque.
Je me rappelle aussi avoir puisé pas mal mon énergie dans la musique, deux chansons en particulier qui m’ont guidé/accompagné à mesure que je progressais dans cet univers, garder cette ambiance : il y avait Martin Gore avec Oh my love (une de ses reprises sur Counterfeit2) et puis Björk sur Pagan Poetry.
Ces deux chansons assez électroniques m’inspiraient sur le versant surnaturel mystère extraterrestre… avec cette option d’une lumière vert acide, fluorescente, contagieuse, dangereuse…

2022.01.31 Emachan - Archive Sélection (P1050891A+)

Voilà pour la petite remise en contexte.
D’où ça a démarré, les vestiges.
Typiquement, exhumer de vieux travaux comme on fait des fouilles, dépoussiérer des images comme on fait avec des objets préhistoriques/médiévaux/égyptiens, c’est exactement à quoi je vais m’attacher les jours suivants sur un document encore modeste, et au moins conduire ces ouvertures jusqu’au stade des textes brefs.
Apprendre encore, faire un nouveau pas en avant avec déjà de la prose qui se tienne, et un jour, être capable de déterrer des gros trésors de mon passé comme cette Lueur Verte, faire qu’elle brille enfin à pleine puissance.
De tout son potentiel bienfaisant ou destructeur.

Emachan Archive Sélection (LueurVerte+) visuel3B

Explications Photos Contexte – 15mn au micro
youtu.be/3nE9O_lXvmg

Etape 5: Les Textes

Dimanche 30 janvier 2022

Etape5 - Les Textes (P1050863A+)

Nouvelle phase créative, le pallier au-dessus, et l’enjeu continue à grandir.
Depuis que je suis enfant et tout au long de mon parcours j’ai toujours écrit des textes, des histoires courtes tenant sur une page, parfois un peu plus, parfois juste un paragraphe, terminé, avec une finalité ou juste des essais, une aventure à peine amorcée.
En prose, plus poétique, pour illustrer un scénario, décrire une scène en particulier.
Quand j’étais étudiant le soir au pensionnat, en étude, durant les vacances surtout, sur ma machine à écrire, directement à la main, au stylo, jusqu’à bien plus tard vers la fin des années 2010, publier quelques recueils, avec un aspect un peu plus professionnel. Un peu plus contrôlé.
Se lancer avec seulement un titre ou la première phrase, l’envie du moment, besoin d’exprimer un sentiment, ce qui me travaille à l’instant présent… et ne s’arrêter qu’après 30mn/1heure, avoir le sentiment accompli, la sensation d’avoir capté quelque chose, mis des mots sur un truc intérieur.

Etape5 - Les Textes (P1050886B+)

Partir sur du neuf, ne pas s’encombrer, être juste dans le présent, photographier un moment, comme dans un rêve se laisser bercer, d’image en image, et ne jamais reculer.
C’était mon approche durant les années 2010, au lancement de mon blog et sur tous mes premiers essais publiés.
Mais maintenant que j’ai assez goûté à tout ça, je souhaite élever l’enjeu, et puisque j’ai globalement progressé, étant un peu plus mûr, mes connaissances un brin plus étendues, je veux repartir en arrière, regarder dans le rétro et conjuguer ça avec les projets inédits que j’ai été incapable à l’époque de mener à leur terme.
Ajouter un ingrédient qui va compliquer cette tâche, mais surtout ajouter un affect tout particulier: donner vie à des projets mort-nés, faire en sorte que ces idées de jeunesse restées sur le bord de la route puissent enfin exister, décoller, renaitre, briller de tous leurs chromes.
Voilà ce qui me motive. 

Etape5 - Les Textes (P1050864A+)

Je sais que cette mission ne sera pas évidente, car si le format court ne bougera pas énormément, avec presque les mêmes codes une fois que la machine est lancée, devant mon ordi un mot, ne prolonger que lorsque les phrases me conviennent… il faudra désormais allier ce que je ressens au présent et un truc plus ancien, capturer un souvenir, rester fidèle à un concept de départ, des références, que ça corresponde à une idée déjà posée un peu plus tôt.
Un numéro d’équilibriste assez subtile, comme pour adaptation ciné: à partir de quand trahit-on l’esprit d’origine ou franchit-on la ligne du hors-sujet?
Trop naïf, trop inexpérimenté, je m’y suis souvent cassé les dents avec des scénarios trop amples/amitieux pour mes 15-20 ans.
Aujourd’hui, avec plus de pratique et de recul, j’espère pourvoir donner une seconde chance à toutes ces histoires esquissées qui dorment dans mes cartons, dans un avenir plus ou moins proche.
Et avec cet article, cette note d’intention puis quelques petites tentatives sans prétention, mettre tout ça à plat pour vérifier quelles sont réellement mes capacités.

Etape5 - Les Textes (P1050873A+)

Je suis curieux de voir ce qui en ressortira, si les images que j’ai en tête réussiront à se poser sur la page, et garder ma concentration, mon fil rouge, déjà dans un cadre très court.
Juste un germe d’idée, un résumé, c’est le début, comme mes synopsis dévoilés récemment et puis me propulser, échanger ça contre un texte à l’arrivée. Transposer aussi une liste de concepts en un sommaire jumeau mais en prose, un peu plus travaillé/détaillé. 
Et ça me remplit d’espoir, d’excitation pour l’avenir. Si je suis capable de donner naissance à une feuille, comme un teaser littéraire, avec des expressions appropriées, les mots justes, alors dans un futur pas trop lointain en croisant les doigts, possiblement plonger dans mes souvenirs les plus mémorables, manuscrits de 50-100p, scripts, brouillons assez avancés… avec seulement 30 années de plus au compteur. Il n’est jamais trop tard.

Etape5 - Les Textes (P1050879A)

Oui, cette étape sera un prototype en proportions réduites, et si ça fonctionne, ne faire que développer encore et encore cet exemple/cette base, pousser cette technique dans ses limites , sur d’autres sujets qui me tiennent vraiment à cœur. Toujours plus loin toujours plus grand… avec mes archives les plus précieuses. Mon enthousiasme de gosse que je prie pour ne pas avoir égaré en chemin. 

Etape5 - Les Textes (P1050872A+)

La note d’intention en audio
youtu.be/Vl42KDSt1t8

Etape5 - Les Textes (visuel2)

12345...13