Archive de la catégorie ‘videos’

morning – séquence test

Vendredi 18 décembre 2015

Un aperçu du projet Morning: Un homme se réveille et découvre avec surprise qu’il s’est transformé en dessin.

Une journée de travail pour arriver à ces 7 secondes d’animation: répétitions et tournage réel le matin (réalisation par Pierre « talfi »), sélection d’une séquence de 7 secondes à partir du métrage total d’une durée de 3 minutes 15), découpage image par image, préparation matériel (feuilles calque), dessin image par image, numérisation/photographie de chaque dessin, sélection de la musique (intro de Departure, Bande originale du documentaire Ghosts of the abyss de James Cameron), montage.

DSCF2680

storm

Mercredi 9 décembre 2015

DSCF2291fond noir storm 4

DSCF2256storm

Un petit court métrage animé.
Inspiré par des comic books comme Sin City, Batman…
L’histoire: Par une nuit d’orage, un jeune homme est agressé par trois inconnus. Il succombe à ses blessures, mais va revenir d’outre-tombe, se transformant en démon vengeur.

2 jours complets de travail pour arriver à ce résultat d’une vingtaine de secondes.
Tout d’abord les notes, l’écriture de l’histoire.
Ensuite la réalisation d’un storyboard.

DSCF2133    DSCF2135
Une séance de photos, en prenant des poses devant l’objectif qui serviront de références, de modèles, aux dessins.

L’étape du calque, du crayon et de la mise en couleur, pour obtenir toutes les images.

DSCF2163
L’enregistrement des différents sons, voix, cris… (dans mon appartement, dans mon garage, dans ma voiture, en utilisant le mémo vocal de mon téléphone portable).
Et l’assemblage de tous ces éléments.

sunrise

Vendredi 20 novembre 2015

DSCF2020 001 (5A)

Un court métrage réalisé ces derniers jours.
Le premier élément mis en boite fut la musique, avec six enregistrements, une piste au piano, et 5 autres de percussions (dans la version finale, les notes de piano seront finalement retenues après plusieurs essais, car se mariant mieux avec les effets sonores et l’ambiance générale).
Après le côté audio, ce fut le temps des idées et de l’écriture du projet. Un des objectifs étaient de s’occuper de tous les postes, toutes les étapes, et de pouvoir achever ce travail seul. En totale indépendance, malgré des compétences techniques très limitées.
Il était au départ envisagé que j’apparaisse à l’image, que je joue (un peu) la comédie.  Mais le projet évolua en abandonnant l’aspect comédie que je préfère éviter (je n’ai jamais eu d’envie ou d’ambitions de ce coté là, et préfère ne pas être devant la caméra), pour aller vers un résultat plus conceptuel, plus épuré, qui se rapproche à la fois de mes précédant travaux, et des vidéos que je pense faire à l’avenir.

Voici mes notes en intégralité.

DSCF2020 002

Explore/Explode/Exposed

Projet court métrage.
A réaliser tout seul.
Un seul acteur. Un seul participant.
S’occuper de tous les postes : idées, scénario, caméra, montage, musique…
Idée qui vient d’un autre projet envisagé mais pas mis en route pour l’instant : un homme qui fabrique un costume.

Reprendre cette idée.
Résumé : un homme qui se prépare avant de sortir de chez lui et d’affronter une menace.

La musique composée personnellement. La musique qui sera elle-même menaçante, obsédante, avec des claviers, percussions, électronique… comme dans les films de John Carpenter.
Les bases, la matière première musicale, les notes déjà enregistrées hier matin.
La menace : des monstres ou des zombies.

Le héros se prépare, se fabrique lui aussi un look menaçant, un look punk que ce soit à travers la coupe de cheveux, des écritures sur le visage, sur le torse, les bras. Il se fabrique une sorte de cuirasse, ou plus comme des peintures de guerre servant à lui donner du courage. Ces peintures, ces écritures… qui lui donneront le courage de sortir dehors.

DSCF2049

L’histoire qui sera présentée en trois tableaux, trois parties, avec pour chaque partie une musique différente.

Partie 1 : la peur. On montre le personnage chez lui, vulnérable. Ces images soutenues par des notes au piano. On montre des titres de journaux ou des images d’archives, extraits de journaux, images de reportages permettent de visualiser cette menace : des silhouettes, des ombres. Comme des zombies.
Vulnérable, apeuré, presque endormi.

Partie2 : la préparation. Passage soutenu par une musque plus rythmée plus déterminée, des percussions.
Il décide d’agir et commence à changer son apparence : ses cheveux, ses vêtements, son look, ses peintures de guerre. Des numéros, des symboles. Du noir sur le visage (penser également à la préparation du soldat John Matrix dans le film Commando, mais dans une version plus trash, plus punk, plus horrifique.
Il prend aussi des armes.

Partie 3 : Il sort, il va affronter ces « ombres », cette menace. Passage avec une musique très agressive. Détermination et rage de vaincre.
La majeure partie de l’attention sera portée sur la nouvelle apparence de ce personnage. Une sorte de réinvention, de renaissance.

Références : penser au look dans les films Mad Max. Le style punk, post apocalyptique.
Le matériel :
Pour le nouveau look, utiliser des feutres, marqueurs, tondeuse pour les cheveux, du scotch, scotch de couleur. Des peintures. Ou des rubans colorés, tissus peints. Des choses qu’il colle sur lui, dessine sur lui (comme les tatouages dans Memento de Christopher Nolan), ou noue sur lui, autour de ses bras, comme des pièces de tissus.
Couteau, cutter, matraque. Que des armes blanches.
Il reste toujours l’éventualité qu’il n’y ait que le look et pas d’armes. Option : uniquement les peintures de guerre, nouveau look.

DSCF2078 (1)

Pour la menace, filmer aussi des lumières, comme un soleil, des rayons éblouissants (comme le soleil aveuglant dans le film Sunshine de Danny Boyle).
Soleil aveuglant en opposition avec un look très sombre, primitif, comme symptomatique d’un nouvel âge des ténèbres.
Percussions qui ressemblent à des explosions : pour la première partie, si la menace est plus d’origine lumineuse, une bombe.
Une explosion nucléaire. Voir aussi images dans le documentaire sur Stanley Kubrick : Room 237.

Une chanson du groupe The Cardigans qui s’intitule Explode. Peut-être un titre comme ça pour cette histoire.
Explosion. Explode. Et lui qui va enfin sortir de chez lui pour explorer.
Une histoire en trois panneaux : un titre en trois mots ?

DSCF2073 001 (8)

Aller vers un projet plus simple. Plus épuré.
Dévier un peu du concept, du scénario, tout en gardant certaines idées et en puisant dans ce qui a été filmé pour réaliser le montage final.
Concept révisé
Résumé: un œil et des images solaires, un compte à rebours.
Le gros plan de l’œil, comme dans 2001 l’odyssée de l’espace de Kubrick. Et aussi dans Avatar : gros plan sur l’œil.
9 eyes, comme 9 lives (neuf vies). Ou simplement 9 (nine).
Les vidéos sont tournées. Ne reste plus qu’à bien sélectionner les extraits, faire certaines retouches couleur, des captures d’images (œil fermé…), faire des retouches (rajouter les chiffres pour le compte à rebours), s’occuper du montage, effets de transition, arrêts, accélération, ralentis… montage musique. Panneau titre à réaliser.
Un découpage avec lumière qui passe au travers ? à travers le chiffre 9 ?

DSCF2068

Compte à rebours 2 montage œil 1
Montage des images œil + compte à rebours terminé cet après-midi du 18.11.2015.
Il manque toujours le panneau d’introduction, le panneau titre. Et l’image finale. Il manque aussi la musique.
Pour l’instant, l’orientation de ce petit métrage pas encore clairement choisie.

L’appellation de travail « explore/explode/exposed » correspondait au projet initial et fut modifiée quand l’idée évolua. Le titre définitif fut trouvé après avoir ajouté l’intro et l’image solaire finale.  Le panneau titre fut réalisé en perçant des trous dans un carton noir, comme des pointillés entourant toutes les lettres, avec la lumière d’une lampe de bureau passant derrière pour que le mot se révèle.

emachan video – starcrash

Jeudi 19 novembre 2015

Un petit instrumental composé pour tester mon synthétiseur acheté cet été. Avant d’utiliser la musique pour des petits making of.

emachan vidéo

Dimanche 11 octobre 2015

Petite rétrospective des dessins et titres postés sur le blog depuis 4  ans.

1234