Archive de la catégorie ‘textes’

Black Battle Melody

Jeudi 19 janvier 2012

La fête du printemps battait son plein.
L’escadron choisît ce moment pour fondre sur nous.
Jérémie lisait sous un arbre, enfermée dans le silence, comme d’habitude. Moi et les deux autres, on jouait de la guitare un peu plus loin, répétant le dernier morceau que j’avais composé.
Quelques feux de Bengale crépitaient sur le gravier, derrière la baraque aux souvenirs.
David s’écroula, emporté par le choc de l’explosion. J’essuyais le sang sur ma joue en le regardant, comme endormi au milieu des partitions calcinées. A ma droite, Tom hurlait à la mort, bien que je n’entende pas le moindre son.
Notre premier concert devait avoir lieu vendredi pour la fermeture du collège. A cette idée, notre groupe souriait depuis plus d’un mois.

Delirium B

Jeudi 19 janvier 2012

Attachée à son lit, la gamine représente quand même un danger pour les 140000 habitants que compte Grimson City.
Le tatouage à son poignet a viré au bleu, ce qui est mauvais signe. Ses veines se gonflent et la fièvre la fait délirer. Des symptômes qui ont déjà fait s’écrouler la tour du consulat et se creuser un cratère en plein cœur du quartier « jaune », celui du troc et des règlements de comptes.
De ses yeux brûlants, Lilina surveille la marque d’alliance qui réapparait toujours sur sa peau, au-dessus de sa main gauche. Un souvenir infligé par le père brutal de Curtis, son amoureux. Celui-ci pose un regard apaisant sur cette blessure et lui touche le front.
Pas besoin de parler pour se mettre d’accord. Le seul moyen de s’en tirer et de sauver la ville, serait de retrouver son paternel. Cet aventurier disparu dans on ne sait quel temple rempli de promesses et de violence.
Le retrouver et l’éliminer.

Le voyageur sans nom

Mercredi 18 janvier 2012

Il traverse la vallée des squelettes. Il y a un immeuble très loin dans l’horizon jaune. Les avions pleuvent sur le désert et la terre commence un peu à trembler.
Une nouvelle vision l’assaille: dans son esprit torturé, la tour se met à frémir alors que Julia pose une main blessée sur le mur ouest.
Il prend le fusil à pompe accroché à son dos. Ne restent que cinq cartouches à sa ceinture et la nuit va être longue. Des loups rôdent sans doute à l’ombre des carcasses d’Everlocks, ces oiseaux géants qu’il n’a jamais vus dans le ciel.
Il traine cette fatigue depuis plus de deux ans. Mais il rêve encore de ces géants de pierre tournoyant dans le soleil, avec leurs ailes majestueuses. Il rêve d’arcs en ciel perdus.

l’après-midi médecine

Mercredi 18 janvier 2012

Je vais bientôt prendre mon vélo pour affronter une pluie noire. Une confrontation avec mon docteur et mes problèmes de santé.
Mais je reviendrai quelles que soient les blessures.
Cette nuit, dans mes rêves, un pouvoir bleu électrique grandissait au creux de mes poings.

SNAKE

Mercredi 18 janvier 2012

La voiture noire tourne au coin de la rue. Elle roule lentement sur une centaine de mètres, la vitre s’abaisse. Une main gantée apparait, laisse tomber une allumette, vient se poser doucement sur la portière qui brille au soleil. Les doigts pianotent délicatement sur le métal.
C’est alors que le moteur se met à gronder un peu plus fort.Une gamine aux cheveux blonds s’est juchée par la fenêtre passager et étire son bras armé au-dessus du toit. Son rire juvénile se perd dans le ciel et les détonations.
La main gantée de noir vient se joindre à elle et l’automatique balance  une rafale qui fait disparaitre l’immeuble d’en face sous un déluge de feu. Au milieu du quartier s’élève une barrière de fumée qu’une   brusque accélération du véhicule laisse bientôt en arrière.
On ne distingue plus que le serpent sur la plaque d’immatriculation.

1...2627282930