Archive de la catégorie ‘textes’

Extraction

Samedi 10 avril 2021

2021.04.10 Emachan Amazon publications (1A)

Avec son gramophone sous le bras, le robot dissident atteint enfin la décharge.
Ce duo de motards ne l’a pas lâché depuis l’autoroute et l’affrontement s’engage.
Au milieu des souvenirs et débris pleins de charme.

Un avant-goût de la nouvelle PLOG, récit bonus dispo dans le recueil du même nom. Ce volume et autres récents (ANTÉ-H, Entre les brumes…) à trouver sur Amazon. Sommaires et extraits en suivant ce lien cutt.ly/9c07kW4

Inédits ?

Mardi 6 avril 2021

emachan 2016 inédits (4229C)

Pas mal de publications récemment (cutt.ly/EcOjaoF), mais je ne suis pas encore décidé à en parler dans le détail. Et surtout, encore beaucoup de boulot ou cases à cocher sur ma liste.
Mais je commence à songer de plus en plus sérieusement (concrètement) à mes vieux travaux et recueils/textes/scénarios jamais publiés, travaux de jeunesse incomplets/à développer mais aussi des livres déjà quasi prêts à éditer.
Photo ci-dessus: même si les fichiers non corrigés, très peu de retouches à faire, surtout du montage/présentation et j’ai des dizaines de courts récits rien que pour 2016.
Cette partie des Archives, ça viendra un jour, bientôt. Le travail de défrichage a déjà plus ou moins commencé.

En attendant, pour patienter, un petit texte écrit aujourd’hui mais bien de le style Emachan Blog des premiers jours, avant que je ne me replonge dans mes dossiers en cours, récents ou d’antan.

Dégrade

Lentement, tout s’effrite.
Depuis mon lit d’hôpital, j’observe par la fenêtre des nuées de poussière, les buildings au loin qui crachent leur ferraille et cadavres.
La fièvre monte, mon moniteur s’affole mais personne ne vient.
J’imagine bien les couloirs déserts, vert amande qui donne la nausée avec la roue d’un fauteuil retourné qui tourne sans fin. Quelques barres chocolatées mauvaises pour la santé en tas au pied du distributeur. Et la peur.
Contre ma vitre, le vent cogne.
Dans ma poitrine, rien que du vide.
Alors je rêve de m’endormir et quérir un peu de repos, mais l’envie glisse encore entre mes doigts, et avec ces fleurs fanées, tes friandises périmées, on reste là les yeux hagards, grand ouverts.
Exténué, je repars à compter les secondes presque à reculons.
Mais dehors ça moutonne gris cendre et flammes.
Est-ce qu’au moins tu penses un peu à nous depuis ton caisson de verre ? Belle endormie sous oxygène qui attend de l’autre côté de la Terre.
Un sursaut que j’espère et qui me pousse hors des draps froissés plus très frais à ramper sur le sol clinique, braver finalement cette inertie, ce nuage qui brouille tous mes choix depuis trop longtemps, et l’esprit enfin clair j’aspire presque avec joie des particules radioactives pour rompre la trêve, te rendre visite.
Qu’importe nos disputes multiples et nos colères en miettes, sur le bitume où je traîne ma fatigue chronique, ton sourire que je fantasme m’aura au moins désenglué du goudron soi-disant éphémère depuis ce qui semble des siècles.
Tes jolis gestes dans mon pansement sale que je préserve. 

(en écoutant Roxette – Silver Blue)

un essai sur MICHEL de Georges Bayard

Dimanche 20 septembre 2020

Michel et les illustrations fantômes (emachan-essai cover14a)

Mon petit livre qui rend hommage à cette série Bibliothèque Verte que j’adore, son héros, son auteur, son dessinateur.
A télécharger gratuitement en PDF pour profiter aussi des photos en couleur.

fichier pdf Michel et les illustrations fantômes (Essai)

Au menu de ces 140 pages: des analyses des couvertures de Philippe Daure, thèmes dans les romans, mes souvenirs personnels liés à la série et aussi les projets qui m’ont été inspirés par l’oeuvre de G. Bayard, style de l’écrivain, des titres inédits pour prolonger MICHEL au delà des 39 volumes connus (avec parfois des synopsis assez détaillés de ces aventures inconnues), une 4ème de couverture entièrement originale… et encore d’autres petites surprises.

J’ai été triste que la série ne soit plus rééditée, et triste de savoir que nous n’irions plus au-delà des 39 livres officiels.
J’ai longtemps rêvé de trouver des titres inédits, de prolonger cette jolie histoire de la littérature jeunesse. C’est ce que j’ai tenté de matérialiser avec ce petit ouvrage.
Connaisseurs de ce classique BBV des années 60-90 ou nouveaux venus, j’espère que ça vous plaira, et retrouver un peu de la nostalgie pour cette belle époque…

.

(Post-scriptum: existe aussi au format Kindle, même contenu avec juste quelques photos différentes https://cutt.ly/wfKeisc. Cette version liseuse est payante par contre, 4€.
Et vu que j’ai coupé presque la moitié du montage d’origine, avec des illustrations que je n’ai fait qu’imaginer, qui sont encore à réaliser, une nouvelle qui n’a pour le moment que quelques pages… j’aimerais bien sortir une belle édition augmentée en poche… On verra ce que l’avenir nous réserve)

6skin (recueil)

Mardi 25 août 2020

6skin recueil cover 4k (emachan)

6 textes pour le sommaire principal, quelques récits bonus, notes, des illustrations inédites/visuels, 6 vidéos avec musiques originales… une grosse semaine et l’aventure 6skin se termine.
Par ce mini-recueil disponible en ligne.
Juste en cliquant ci-dessous:

fichier pdf 6skin – mini-recueil (par Emachan)

et vous pouvez retrouver aussi le PDF de mon journal de bord complet sur le site secondaire
http://synopsis1.unblog.fr/2020/08/25/apres-6skin/

Botox

Mardi 25 août 2020

Le docteur a un peu trop joué avec ses aiguilles sur certaines patientes et Amanda ne parvient même plus à se regarder/se reconnaitre dans la glace.
Et puis zut.
Quitte à vivre dans l’excès, autant y aller à fond.
Encore une petite série d’injections qui vont la défigurer complètement, mais ce soir, à la faveur d’un petit dîner chic avec son bienfaiteur, l’ancienne reine de beauté va lui rendre la pareille.
Qu’ils s’éclipsent avant le dessert pour une promesse de sexe, le faire s’allonger/s’étendre sur son fauteuil opératoire si familier et lui refaire le portrait.
Car les piqûres n’ont pas fait que lui lisser le visage.
L’effet secondaire c’est l’aspect plastique de ses lèvres rafistolées/repulpées (pulpeuses) à transmettre à volonté.
D’abord tester ses baisers informes sur son médecin chéri, faire aussi courir sa langue sur son pénis… et le rendre plus qu’impuissant, complètement/totalement figé.
Ensuite, il se pourrait bien que l’été se passe à distribuer ses charmes à tous les spécialistes en chirurgie esthétique de la ville, voire du pays, une belle saison à embrasser des hommes riches et arrogants dont la peau se fripe ou se tend (à l’extrême/dangereusement) jusqu’à exploser/éclater dans le sang (les tripes et le sang).
(Des French Kiss à pétrifier/ravager toute la côte).
Une vraie épidémie/explosion de chaleur botulique à l’extrême. 

Texte issu du recueil 6skin. Comme les autres, présenté en version brute.
Mini-projet qui m’a servi de support pour allier création originale et clips/musiques, en mode promo.

Dispo ici en PDF http://emachan.fr/2020/08/25/6skin-recueil/

12345...30