Archive de la catégorie ‘messages personnels’

YT 100

Lundi 10 janvier 2022

2022.01.10 EMACHAN (P1050631)

Petit message pour marquer la publication de ma 100ème vidéo sur Youtube Emachan. Un palier symbolique.
Actuellement ça avance bien, je poursuis ma progression sur une archive et compléter enfin ma méthode d’écriture d’après ces vieux documents.
Que ce soit par rapport à mes débuts, la fin des années 2000 ou l’ouverture de ma plateforme YT en 2015, un sacré chemin parcouru, beaucoup de temps s’est écoulé. Mon regard se porte surtout vers tout ce que j’ai à faire encore.
Je suis heureux de voir des concepts/résumés enfin enregistrés au micro, inventer des scénarios c’est mon travail fondamental, mon but initial, et j’avais annoncé ça très tôt sur ma bannière: Récits, Musiques, Clips. Il était plus que l’heure que ça se réalise!!!! Et ça ressemble enfin à ce dont je rêvais. 
J’espère aller encore plus loin dans ce sens, vers des nouvelles ou pourquoi pas un jour des romans déjà sur le papier, et en complément, plutôt que de lire à voix haut mot pour mot,  raconter mes souvenirs, les coulisses, et en donner une version plus naturelle comme je résumerais une aventure/un épisode de ma vie à un proche.
Voilà pour mon ambition en ce début d’année très intense.
La suite au prochain numéro, toujours à 100% créatif.

2022.01.09 emachan youtube channel - 100 vidéos

www.youtube.com/channel/UCALv04ENzdEWQu9DrPvaDsw/videos

2022.01.10 EMACHAN (P1050620)

-

Emachan Radio #4 : Petit bilan et news
youtu.be/ZlRyaFhJCnc

www.youtube.com/watch?v=gVKJN8ojMB8

Etape 1: préparation

Lundi 3 janvier 2022

20220103_172136

Nouvelle année, nouveau projet.
Cette fois, j’aimerais rassembler tout ce que j’ai expérimenté depuis mes débuts, les textes, synopsis, la musique, clips… et aller vers des histoires plus ambitieuses, des récits plus longs.
Le but c’est de traverser toutes les étapes du développement et voir si je suis capable de traiter mes vieux documents de jeunesse, reprendre des vieilles histoires inachevées, en mode Archives.

Et comme à chaque fois, ça commence par une petite période de préparation lectures, loisirs.

www.youtube.com/watch?v=uNlZRrI7G4Y

2022.01 cave (P1050361)

Lune Rance

Jeudi 16 décembre 2021

???????????????????????????????

Les nuits où elle brille, gare à ce qu’il mange.
Par les rues il grappille, à se faire péter le ventre.
De détritus en détritus, jusqu’à se faire vomir,
Le plaisir de savourer leur dégoût, sa revanche.

Lune Rance

Petite composition dans la nuit qui m’a permis d’aborder la question des lectures à voix haute. Bien que très réticent sur ce format, je voulais au moins m’y essayer.
Au final, je ne trouve pas que ça fonctionne très bien, et je ne souhaite pas remplacer l’écriture/les mots sur la page par des enregistrements audio systématiques, des livres/textes reproduits au micro.
Par contre, raconter l’envers du décor ou résumer des concepts/des manuscrits en parlant au naturel, sans les pages sous les yeux mais juste en faisant appel à la mémoire, c’est plutôt vers ça que je pense évoluer.
Des bouquins/recueils/textes, puis synthétiser, pitcher à l’audio pour éventuellement s’appuyer dessus un jour et emmener ces idées plus loin…
La méthode se dessine peu à peu dans mon esprit, ça s’organise.

Désaccordeur

Samedi 11 décembre 2021

Désaccordeur - visuel1B

Détraquer les instruments du pays pour ensuite venir proposer ses services et les réparer.
Mais la police finit par le coincer, l’oblige à se reconvertir.
Pénétrer en temps de guerre au cœur de la machinerie adverse, mettre son grain de sable dans le moteur des vaisseaux gigantesques qui flottent au-dessus des villes et les dominent, les faire s’effondrer.
Malheureusement c’est bientôt lui qui commence à se détraquer, perdre peu à peu le contrôle de son corps, un doigt, une main, le bras…
Pourra-t-il aller au bout de sa mission? Récupérer sa liberté?

Et ajouts dans la soirée.

Désaccordeur visuel (2)

Pour la première fois, projet de longue date, je me suis attelé à une version synopsis audio.
Petite émission dans laquelle je fais le bilan de mon année 2021, je raconte le concept Désaccordeur avec quelques variantes. Et en fin de montage, la piste instrumentale isolée.

Désaccordeur: synopsis + ost
www.youtube.com/watch?v=9KPCvTTKTmU

Désaccordeur miniature (1B)

Interprétation

Vendredi 10 décembre 2021

L'ombre du lapin - interprétation (P1050093)

L’ombre du lapin: quand j’ai posé ces mots en décembre 2012, je devais profiter de ma page Facebook récemment créée, l’occasion d’installer quelques idées, un éventail de petites pistes avec la possibilité de reprendre/prolonger ça un jour.
Je surfais sur Google, repérant des images, et plutôt que de juste les sauvegarder sans but précis dans un dossier, parfois j’étendais ça avec un petit mouvement créatif. Dans l’attente de quelque chose de plus. Ce sont aussi des images que j’ai fixées en fond d’écran sur mon portable, mon ordi, bureau et cadre de travail à cette période. 
A l’époque pour moi, c’est en tout cas ma perception avec 10 ans de recul, j’envisageais ces quelques mots comme un titre possible. A ajouter à une longue liste de projets.

Aujourd’hui, à l’heure où je songe à mes archives, vieilles options comme celle-ci, je médite sur la bonne approche à adopter.
Oui, ça peut être le nom d’une histoire, mais est-ce la seule solution?
Je veux respecter mes intentions d’antan, rendre justice à mes notes de jeunesse, mais je dois aussi trouver un compromis et assez de liberté pour réinvestir ces concepts avec ce qui me travaille actuellement, comment j’ai évolué, les thèmes qui me parlent au présent.
Ce titre existe déjà d’une certaine manière, comme il fût posté une décennie avant, accompagnant cette photo, mais il existe d’autres portes à ouvrir.
Oui, ouvrir son esprit à d’autres angles d’attaque, d’autres significations.
Comme par exemple ces quelques pistes:
L’ombre du lapin pourrait servir d’étincelle, de moteur, titre principal, mais dans le cadre d’une nouvelle ou d’un roman, devenir aussi un intitulé de chapitre. Un épisode.
– Des mots qui pourraient ouvrir le premier paragraphe, démarrer l’aventure. Première phrase.
– Dans le même genre, il serait possible de clôturer un texte avec cette expression. En ouverture ou en conclusion, au choix.
– Une autre manière d’intégrer cette expression, ce serait par exemple de nommer un lieu, une auberge, un immeuble, une maison, une rue, ou que sais-je.
Comme dans L’île au trésor, L’Amiral Benbow, on trouverait ainsi un hôtel ou un restaurant avec comme enseigne « L’ombre du lapin ».
– Si j’oriente vers un récit de magie, type Le prestige, pourquoi pas avoir un tour avec un animal dans un chapeau ou autre, un spectacle, sur cette annonce.
– Une affiche placardée dans la rue, une représentation, un magasin… encore une fois un produit, un endroit sur quoi apposer ces quelques mots.

Dans mes vieilles suggestions Facebook, j’ai beaucoup exploité (trop) la formule avec deux mots reliés… et si ça marche dans des articles ponctuels, dans un recueil ça pourrait finir par devenir redondant. Rendre un sommaire monotone. D’où la nécessité aussi de remodeler parfois, pour tordre aussi un peu le sens et que ça m’évoque quelque chose, y voir un intérêt. Que je puisse exprimer des sentiments personnels actuels tout en restant dans un certain cadre déjà posé auparavant, mais pas complètement fermé. Ce sera vital de se laisser une certaine marge de manœuvre, ne pas se sentir emprisonné par mes manuscrits de jeunesse, car j’ai changé, j’ai grandi.
Un constat tout bête: si je suis animé encore par les mêmes passions, la fiction, lecture et cinéma, le garçon de 15-20 ou 30 ans est loin, et cette personne ne me correspond plus tout à fait. A prendre en considération si je souhaite avancer dans cette voie.

- Le concept, des termes à exploiter, mais je peux déconstruire pour rebâtir, tout restructurer. Commencer par l’archive sans changement, qui existe déjà de toute façon, puis refabriquer à partir des mêmes éléments. Comme des pièces détachées ou des morceaux de puzzle avec lesquels jouer.
– Une entreprise, organisation, groupe… opposant, puissance politique… à la manière de V pour Vendetta, un mouvement révolutionnaire. Menace.

Je ne veux pas épuiser tout mon stock d’inspiration, mon choix se portera sans doute sur encore un truc différent, mais comme on peut le constater, ce ne sont pas les directions qui manquent. A moi de guetter jusqu’à entendre le bon déclic. Percuter sur un détail auquel je suis sensible, sincèrement, et le moteur se mettra en marche tout seul.

(article/réflexions en écoutant Sorel: Je veux encore du rêve)

12345