Archive de la catégorie ‘archives’

Inédits ?

Mardi 6 avril 2021

emachan 2016 inédits (4229C)

Pas mal de publications récemment (cutt.ly/EcOjaoF), mais je ne suis pas encore décidé à en parler dans le détail. Et surtout, encore beaucoup de boulot ou cases à cocher sur ma liste.
Mais je commence à songer de plus en plus sérieusement (concrètement) à mes vieux travaux et recueils/textes/scénarios jamais publiés, travaux de jeunesse incomplets/à développer mais aussi des livres déjà quasi prêts à éditer.
Photo ci-dessus: même si les fichiers non corrigés, très peu de retouches à faire, surtout du montage/présentation et j’ai des dizaines de courts récits rien que pour 2016.
Cette partie des Archives, ça viendra un jour, bientôt. Le travail de défrichage a déjà plus ou moins commencé.

En attendant, pour patienter, un petit texte écrit aujourd’hui mais bien de le style Emachan Blog des premiers jours, avant que je ne me replonge dans mes dossiers en cours, récents ou d’antan.

Dégrade

Lentement, tout s’effrite.
Depuis mon lit d’hôpital, j’observe par la fenêtre des nuées de poussière, les buildings au loin qui crachent leur ferraille et cadavres.
La fièvre monte, mon moniteur s’affole mais personne ne vient.
J’imagine bien les couloirs déserts, vert amande qui donne la nausée avec la roue d’un fauteuil retourné qui tourne sans fin. Quelques barres chocolatées mauvaises pour la santé en tas au pied du distributeur. Et la peur.
Contre ma vitre, le vent cogne.
Dans ma poitrine, rien que du vide.
Alors je rêve de m’endormir et quérir un peu de repos, mais l’envie glisse encore entre mes doigts, et avec ces fleurs fanées, tes friandises périmées, on reste là les yeux hagards, grand ouverts.
Exténué, je repars à compter les secondes presque à reculons.
Mais dehors ça moutonne gris cendre et flammes.
Est-ce qu’au moins tu penses un peu à nous depuis ton caisson de verre ? Belle endormie sous oxygène qui attend de l’autre côté de la Terre.
Un sursaut que j’espère et qui me pousse hors des draps froissés plus très frais à ramper sur le sol clinique, braver finalement cette inertie, ce nuage qui brouille tous mes choix depuis trop longtemps, et l’esprit enfin clair j’aspire presque avec joie des particules radioactives pour rompre la trêve, te rendre visite.
Qu’importe nos disputes multiples et nos colères en miettes, sur le bitume où je traîne ma fatigue chronique, ton sourire que je fantasme m’aura au moins désenglué du goudron soi-disant éphémère depuis ce qui semble des siècles.
Tes jolis gestes dans mon pansement sale que je préserve. 

(en écoutant Roxette – Silver Blue)

ouvrir l’archive

Mardi 28 juillet 2020

Hier, j’ai passé la journée à lister mes projets de ces 2 dernières années, travaux publiés ou non.
« Cartographie Complète ».
Avec cette première vidéo, je replonge dans le classeur de mon premier livre paru. J’entrouvre la porte. M’entrainer au montage, composer, sortir des trucs inédits de mes cartons en mode vidéo/documentaire.
Je voulais m’attaquer à ça depuis longtemps. La partie promo/communication autour de ce que j’écris.
Et proposer du neuf par la même occasion.
J’espère que cette période d’exercices façon clips me donnera aussi l’opportunité/le courage de finaliser tous les manuscrits récents que j’ai gardés à des degrés divers de développement, démos musicales…

ouvrir l'archive (article visuel2)

ouvrir l'archive (minature YT 5C)

et d’abord retour sur le recueil SOUS X
18 textes en 2018
https://cutt.ly/NsFORj6

Bad Moon

Vendredi 17 août 2018

bad moon

Une illustration inédite, datant du printemps 2016, à l’époque où j’étais encore Emachan.
Je pensais bosser encore sur un album mêlant dessins et récits, puis ce projet est resté dans mes cartons, comme ça arrive parfois. Plus assez de motivation.
Simplement mes envies étaient ailleurs, et c’est à ce virage que j’ai commencé à développer des recueils. Priorité aux textes. 

Bad Moon Making of 5516

Pour le personnage, de dos et prêt à se défendre, je me suis inspiré de la couverture « Michel et la voiture fantôme », cette illustration de Philippe Daure pour la bibliothèque verte ayant toujours été une de mes favorites. Et aussi pour l’attitude, un peu de l’affiche « The Prodigees », film d’animation français.
La meute de chiens vient quant à elle du clip « I feel loved » de Depeche Mode. Un titre assez chaud et enragé du groupe. 

    Bad Moon making of 5607  Bad Moon making of 5648

Ce projet global intitulé « Skyrage » devait traiter de délinquance, de colère adolescente. Il y a eu quelques textes jamais publiés (Samedi Acide, La guerre après la guerre, Echo-kids…), quelques illustrations (celle présentée plus haut, une voiture de sport sortant d’un trou noir, une fille recroquevillée dans un casque de police anti-émeute…) et puis je suis parti ailleurs.

On me dit souvent que mon travail est « sombre », « glauque », donc la thématique de la colère n’est pas vraiment une surprise. Et ça reviendra dans le futur: même productif et optimiste, j’aime assez être dans cette zone furieuse, dans le noir.
C’est aussi ce qui explique mon amour  inconditionnel pour DM.
A ce propos, Martin Gore, le compositeur principal, a toujours déclaré qu’il ne voyait pas leur musique comme spécialement « sombre », qu’il y avait toujours une touche de lumière, d’espoir. Et je valide à 100%. C’est dans cette direction aussi que je veux foncer.

Que même les souvenirs douloureux, la tristesse, deviennent un carburant pour être imaginatif, aller vite.

Resurrectown

Jeudi 8 octobre 2015

20130311_115201

Un album fut envisagé déjà fin 2011.
Une dizaine de textes sélectionnés, un dessin de couverture choisi, une jeune fille se cachant derrière une tombe (l’influence Resident Evil).
Ces feuilles glissées dans un porte-vues, furent déposées chez un éditeur local, et rendez-vous pris avec le responsable.
Quelques semaines plus tard, le jour du rendez-vous tant attendu, les choses ne se passent pas du tout comme prévu: le responsable indisponible pour cause de rush de fin d’année, est remplacé au pied levé par un assistant qui ne sait ni qui je suis, ni ce que je veux. Il n’a bien sûr pas regardé le travail que j’ai déposé chez eux, en vue de cet entretien.
Résultat: un espoir déçu, mon travail trop court pour les critères classiques, on ne me propose qu’un tirage à mes frais, cela en considérant que j’augmente sensiblement le nombre de pages et que je change donc totalement mon concept de recueil court. Dépenser de l’argent sans espoir de retour, ni publicité. Payer, avoir ses imprimés et se débrouiller seul.
Un raté qui engendre une grosse frustration, une certaine colère. Je ne suis pas d’un naturel patient. Si je ne trouve pas l’aide requise, qu’à cela ne tienne, je me débrouillerai par mes propres moyens.
C’est l’échec qui m’a poussé à ouvrir mon blog, au début de l’année suivante, en janvier 2012. L’impulsion négative qui m’a fait sauter le pas.
Si l’image titre de cet album n’avait jamais été dévoilée jusqu’à présent, tous les textes se sont retrouvé sur le blog, permettant d’alimenter ma page durant les premières semaines, avec d’autres histoires déjà mises de côté.
Mon vélo hanté, Crystalbug, Invasion bis…
Comme quoi une entrevue désastreuse n’est pas la fin. Et parfois, il faut juste trouver sa voie, avancer à sa manière.
Après réflexion, je n’aurais pas aimé qu’on me dise quoi faire, quoi changer… Pas supporté l’intrusion d’un éditeur.
Tout est bien qui finit bien et mon aventure internet est née.

Archives

Mercredi 7 octobre 2015

22.10.2007 054

Cette nuit, beaucoup de photos postées sur mon compte  www.facebook.com/emachanworlds.
Mettre du contenu, des documents assez anciens sur ma page facebook, m’a donné l’idée de créer ici une catégorie Archives, afin de poster des dessins de jeunesse, des photos de travail, notes, extraits, ou même clichés personnels. Cela permettra de voir des œuvres inachevées, mais aussi de donner une sorte d’aperçu historique. Comment j’ai évolué à travers les années, au niveau écriture, dessin ou vie personnelle.