Silvercliff (fiche6-synopsis)

Fiche6 synopsis image (P1050714)

Des œuvres et des souvenirs :
Pour une fois certaines de mes notes sont moins identifiables, un peu obscures dans ma mémoire.
Negima je connais puisqu’ayant lu (et relativement apprécié) Love Hina sur ses 14 tomes, j’ai souhaité découvrir l’œuvre suivante signée Ken Akatmatsu, son univers de magie scolaire.
American History X, un long métrage que j’ai vu au cinéma quand j’étais à la fac, un choc. Vraiment le genre de visionnage qui ne laisse pas indifférent, avec des acteurs géniaux, un propos. Il faut dire que j’ai toujours été fan d’Edward Furlong… un comédien qui dans mes jeunes années m’inspirait souvent. Et encore maintenant.

On en vient aux points plus brumeux. Concernant les autres mentions, j’ai vu qu’un film The end of violence existe, mais surtout car j’ai fait une recherche Google. Possible que j’en ai entendu parler en lisant des revues ciné à l’époque, mais je n’en mettrais pas ma main à couper.
Pareil pour L’été de mon secret ??? Un roman ? Ou alors une idée de titre perso que j’envisageais déjà à l’origine.
Rien n’est sûr. Mais quoi que ça cache, des mots qui orienteront mon récit, une atmosphère, brutalité, soleil et autre chose de plus mystérieux, étrange et même étranger.

Le synopsis : Benjamin Kappers se rend au chevet de sa jeune cousine qui souffre d’une maladie étrange depuis l’enfance.
Pas seulement pour lui apporter du réconfort ou alors pour profiter du bon air de la montagne, mais histoire aussi de s’éloigner de ses mauvaises fréquentations, les bagarres, son casier judiciaire qui commençait à se remplir.
Toujours en proie à des pulsions malsaines et dangereuses, il ne pensait pas en entrainant cette fillette dans une balade qui met la maison et ce village aux abois, découvrir à la fois une forme de rédemption, déterrer de quoi apaiser ses tourments, et un miracle également capable de guérir cette gamine.

D’autres références :
Zettaï Shonen : un manga sur une rencontre extraterrestre, et d’ailleurs le jeune héros de cette courte série animée m’a toujours fait penser à E. Furlong, DiCaprio, un côté marginal…
– Une malade et son frère dans Sous un rayon de soleil de Tsukasa Hojo. Je n’ai pas encore relu la série en trois volumes, mais par contre je suis allé vers la version courte durant mes vacances de noël.

Cliff Magic.
Je songe notamment à une chanson de la série Jem et les hologrammes qui a son mélange de technologie et merveilleux : Music is magic.
Au rayon soundtrack, sur City Hunter, on a aussi Just like magic, et en plus du nom de cette histoire, pourquoi pas aller piocher des sons, sampler ces deux pistes pour ma propre démo.
Dernière minute : une des séries que j’ai regardées étant vraiment jeune, Ricky ou la belle vie. Il me semble me rappeler un épisode avec le fils et le père en forêt, allant camper (des images du générique qui me sont restées en tête). Dans ce programme c’est le côté bons sentiments, et la partie bestiale à trouver dans les pages du roman Rage de Richard Bachman/Stephen King, un de mes fétiches parmi tous ceux qu’il a écrits au cours de sa longue carrière.

PS : ou SilverCliff pour faire écho à la série mentionnée plus haut avec Rick Shroder, en vo Silver Spoons.
L’ennui c’est que j’ai déjà pas mal de titres commençant par un s.

1ère démo et présentation audio
youtu.be/vEnpGRU2lY4
www.youtube.com/watch?v=CKrgzLDQHEQ

fiche6 synopsis (visuel5)

Laisser un commentaire