un essai sur MICHEL de Georges Bayard

Michel et les illustrations fantômes (emachan-essai cover14a)

Mon petit livre qui rend hommage à cette série Bibliothèque Verte que j’adore, son héros, son auteur, son dessinateur.
A télécharger gratuitement en PDF pour profiter aussi des photos en couleur.

fichier pdf Michel et les illustrations fantômes (Essai)

Au menu de ces 140 pages: des analyses des couvertures de Philippe Daure, thèmes dans les romans, mes souvenirs personnels liés à la série et aussi les projets qui m’ont été inspirés par l’oeuvre de G. Bayard, style de l’écrivain, des titres inédits pour prolonger MICHEL au delà des 39 volumes connus (avec parfois des synopsis assez détaillés de ces aventures inconnues), une 4ème de couverture entièrement originale… et encore d’autres petites surprises.

J’ai été triste que la série ne soit plus rééditée, et triste de savoir que nous n’irions plus au-delà des 39 livres officiels.
J’ai longtemps rêvé de trouver des titres inédits, de prolonger cette jolie histoire de la littérature jeunesse. C’est ce que j’ai tenté de matérialiser avec ce petit ouvrage.
Connaisseurs de ce classique BBV des années 60-90 ou nouveaux venus, j’espère que ça vous plaira, et retrouver un peu de la nostalgie pour cette belle époque…

.

(Post-scriptum: existe aussi au format Kindle, même contenu avec juste quelques photos différentes https://cutt.ly/wfKeisc. Cette version liseuse est payante par contre, 4€.
Et vu que j’ai coupé presque la moitié du montage d’origine, avec des illustrations que je n’ai fait qu’imaginer, qui sont encore à réaliser, une nouvelle qui n’a pour le moment que quelques pages… j’aimerais bien sortir une belle édition augmentée en poche… On verra ce que l’avenir nous réserve)

4 Réponses à “un essai sur MICHEL de Georges Bayard”

  1. Valente dit :

    Bonjour,

    J’ai lu votre « pdf » et je me suis exprimé sur votre démarche…

    Ayant trouvé quelques anomalies… Et plutôt que d’en drésser une liste ;
    j’ai transformé votre document au format « Epub ».

    J’en profite pour saluer et remercier le commentaire de Michel Forcheron.
    Merci, pour l’histoire de ces Michel « pas agréées ».

    C’est le barbu intégriste libriste du forum !

    Vous avez mon adresse mèl…

    Cordialement
    Valente. T

    • emachan dit :

      Salut!
      Merci pour le commentaire.
      Epub ça fait clairement partie des formats que je dois encore essayer.
      Dans un autre registre, j’ai aussi une tablette numérique pour dessiner que je dois sortir du carton et tester. Je retarde, je retarde, mais un jour je vais m’y mettre. Peut-être pour une couverture « Michel » (j’avais déjà mis quelques éléments/références de côté pour revisiter l’illustration titre de « Michel fait surface », et ce serait une bonne occasion pour essayer une forme de dessin que je ne maîtrise pas, totalement numérique).
      J’ai des projets par-dessus la tête… mais d’abord des petits récits, des nouvelles… arriver déjà à matérialiser correctement un concept, transposer ça sur la page en une poignée de chapitres et que ça reflète fidèlement mon picth de départ. Voilà mon objectif.
      (jusqu’à présent, mes publications et mon terrain de jeu, c’était plus les recueils de textes courts).
      Affaire à suivre.

  2. Michel FORCHERON dit :

    Bonjour,
    J’ai, bien sûr, lu avec intérêt vos réflexions, tâtonnements, remarques et questionnements concernant « Michel », l’affection que vous lui portez et vos souhaits de le « prolonger » un peu. Ca m’a d’ailleurs rappelé quelqu’un que je connais très bien…
    Bon, je ne suis pas sûr d’avoir tout bien saisi dans toutes vos digressions et votre foisonnement mais la démarche est sympathique et respectable et je vous souhaite le meilleur dans vos projets.
    Je dois être de l’âge de votre mère et de votre tante chez qui vous aviez trouvé vos premiers « Michel ». Et je suis donc un « lecteur historique » puisqu’on m’a m’a offert mon premier livre en 1959 et que j’ai lu ensuite tous les titres au fur et à mesure de leur parution.
    Des « Michel » inédits, il en existe plusieurs. Il s’agit en fait d’ébauches assez fouillées mais qui n’ont jamais vu le jour et qui n’ont pas été totalement achevées parce que Hachette ne les a pas agréées : « Michel et le mystère des sarcophages », « Michel en Ecosse », « Michel au manoir hanté », « Michel et trésor du Frou ».
    Il existe même un « Michel et la Tour Condé » que son auteur n’a pas totalement achevé parce qu’il s’est dit que c’était un peu ridicule et inutile. En l’occurrence, c’est moi…
    Bon courage. Très cordialement.
    M.F.

    • emachan dit :

      Quelle bonne surprise que d’avoir un commentaire de votre part!!
      Je suis bien certain que mon essai vient en partie de la frustration de ne pas avoir d’autre livre comme votre Monographie, tout comme mon envie d’écrire au sens large est née en grande partie de la découverte des Michel.
      En ce qui me concerne, je n’ai pas côtoyé les proches de Georges Bayard, ni fait de recherches, autre que la lecture des romans, de quelques ouvrages, et pages sur internet. De plus dans ce cas précis, j’ai tenu à ne compter que sur ma mémoire, car c’était l’occasion de replonger dans les images que je garde de cette série (avec les imprécisions que cela peut apporter). Faire passer quelque chose de sincère, avec un angle tout personnel: voilà ce que je visais, en plus de tester un format nouveau. Encore une fois, Michel me sert de terrain/terreau pour avancer, pour progresser… comme étant jeune.
      Effectivement, ma tante et ma mère représentent comme vous les années 50, moi je suis de la seconde génération, déjà quarantenaire, comme le temps file vite.
      Je suis sûr que dans l’avenir mes travaux seront encore largement marqués par Georges Bayard et Philippe Daure, comme ça a été le cas jusque-là, de manière plus ou moins appuyée. Avec cet essai, ça a juste pris une forme très directe, une sorte de lettre ouverte, déclaration d’amour pour ces romans.
      Merci beaucoup pour les anecdotes sur ces Michel inédits qui m’étaient totalement étrangers. Dans des préfaces ou une suite à votre monographie… peut-être ces faits assez peu connus trouveront-ils un jour le chemin vers les lecteurs? Moi je rêve d’avoir d’autres publications comme ça :) et ne suis sans doute pas le seul.
      Les Bibliothèque Verte vont commencer à disparaître de la mémoire comme des rayonnages si quelques indéfectibles ne se bougent pas un peu. Il y aura toujours des nostalgiques et acheteurs de bouquins d’occasion, mais apporter un peu de sang neuf me semble important: proposer des articles, fan fiction, fan art, dépoussiérer un peu tout ça… passer le flambeau à la génération suivante, au moins un peu.
      Au plaisir d’avoir d’autres nouvelles ou conseils de votre part…

      PS: Michel en écosse, Manoir hanté… la série « Alice » a eu aussi ce genre de titres, au mot près. Des sujets intéressants mais classiques pour la jeunesse. Des destinations intrigantes, mais peut-être aurait-il fallu revoir un peu la formulation pour éviter que ça ne soit trop similaire à d’autres séries. Mais s’il existe des notes ébauches pour « le trésor du Frou », « Michel et le mystère des sarcophages »… ça serait chouette de pouvoir déterrer ça un jour!!!

Répondre à Michel FORCHERON Annuler la réponse.