Radio Hawaï

stand by me

Un texte qui n’a jamais été achevé, jamais révisé. Dont voici les premières notes.

Les adolescents se retrouvent sur la montagne.
Avec juste une radio pour rester en lien avec le monde civilisé.
Ils s’enfoncent dans la forêt, les grands pins et la brume qui coule sur leurs pas rapides, leurs chaussures solides. La terre humide, meuble.
Les deux filles s’embrassent sur le rocher en forme de…
Quelques jours pour s’éclaircir les idées, loin.

Suicide en groupe. Des rires. Un camp en forêt. Et une catastrophe qui se profile. Comme la chute d’une météorite. Un compte à rebours. Avant de partir à l’armée. De s’engager.

Penser au film Into the wild. Au roman de Stephen King La petite fille qui aimait Tom Gordon.
Penser au groupe d’amis, réunis après Thanksgiving, dans Dawson. Et aussi le soir, les enfants dans Stand By Me qui discutent. Écouter de la musique.
Et aussi Né un 4 juillet. Devoir partir à la guerre.
Une guerre universelle comme dans Starship Troopers ou Avatar. Ce texte aurait pu se rapprocher de l’intrigue du film Sunshine. Avec une charge placée au centre de la Terre. Et l’incertitude sur l’issue de cette tentative désespérée pour changer le destin de notre planète en danger.
Et quelques pistes pour le titre: Une dernière chanson avant…  à travers l’univers, La jolie voix avant…, Guerre nucléaire, hiver nucléaire, Atomic Planet.

Laisser un commentaire